Muncq-Nieurlet Sport Detente


Information de la Gendarmerie : Sensibilisation sécurité aux abords des établissements scolaires


TRES IMPORTANT !!! Extension du Plan particulier d’intervention (PPI) autour de la centrale nucléaire de GRAVELINES

Comme vous le savez déjà notre commune est concernée par l’extension du périmètre du PPI de la centrale nucléaire de Gravelines. La prochaine étape du processus sera l’attribution des comprimés d’iode.

 

Cette campagne d’information et de mise à disposition de comprimés d’iode débutera en septembre 2019

 

Organisée par les pouvoirs publics et EDF, cette campagne a pour objectif de doter l’ensemble des riverains de la centrale nucléaire de GRAVELINES des comprimés d’iode nécessaires à leur protection en cas d’alerte nucléaire. Elle vise également à leur enseigner les bons réflexes.

 

L’iode : une protection efficace en cas d’accident nucléaire

 

Si tout est mis en œuvre pour prévenir un accident, les pouvoirs publics se doivent néanmoins d’anticiper une telle éventualité.

En cas d’accident dans un réacteur nucléaire, le rejet d’iode radioactif dans l’atmosphère pourrait constituer un risque sanitaire pour la population. Respiré ou avalé, l’iode radioactif se fixe sur la glande thyroïde et peut accroitre le risque de cancer de cet organe, surtout chez les enfants.

 

L’iode stable, administré avant l’exposition à l’iode radioactif, permet de saturer la glande qui, ainsi, ne peut plus capter ou fixer l’iode radioactif. Il est particulièrement recommandé pour les personnes dont la thyroïde est la plus sensible vis-à-vis du risque de contamination : les femmes enceintes (fœtus), les bébés et les jeunes de moins de 18 ans.

 

Chaque foyer et établissement recevant du public (écoles, collectivités, entreprises, administrations, etc.) situé dans le rayon de 10 à 20 km autour de la centrale nucléaire de GRAVELINES va recevoir un courrier officiel accompagné d’un dépliant d’information. Ce courrier leur permettra de retirer gratuitement des comprimés d’iode dans les pharmacies participantes (liste jointe au courrier et sur www.distribution-iode.com).

 

Les comprimés d’iode ne protègent que de l’iode radioactif, c’est pourquoi cette campagne a pour but d’enseigner l’ensemble des réflexes qui permettent une protection complète : assurer sa mise à l’abri, préparer son évacuation, etc.

 

Que se passe-t-il au-delà des 20 km ?

 

En France, la protection des populations s’appuie sur une organisation qui couvre l’ensemble du territoire.

Au-delà de la zone de 20 km, des plans ORSEC départementaux et zonaux viennent compléter le PPI.

 

Ils concernent notamment la mise à disposition de comprimés d’iode en cas d’urgence, la mise à l’abri, l’évacuation ou les restrictions de consommation afin de soustraire les personnes à l’ensemble des risques liés à des rejets radioactifs.

Pour en savoir plus, un numéro vert et un site internet :

le site www.distribution-iode.com et notamment sa foire aux questions et ses vidéos pédagogiques ;

 

Les conseillers du N° Vert 0 800 96 00 20 (appel gratuit) sont également à votre disposition du lundi au vendredi de 10h à 18h30 et le samedi de 10h à 12h.

Pour avoir plus d’infos,  la Commission Locale d’Information de Gravelines organise une

réunion publique d’information, ouverte à tous,

Jeudi 10 octobre 2019 à 18h30 à la salle des fêtes de RUMINGHEM


Le centre itinérant Retraite de la CARSAT présent à Nordausques

Le centre itinérant Retraite de la CARSAT Nord-Picardie va de nouveau sillonner les communes du Pas de Calais.

Il se déplacera au sein de la commune de Nordausques à la date suivante :

-     Vendredi 15 Novembre de 9h30 à 12h et 13h à 15h30

 

Les assurés sont reçus sur rendez-vous pour les motifs suivants :

-     Mise à jour de leur carrière ;

-     Demande d’estimation ;

-     Délivrance ou dépôt d’une demande de retraite ;

-     Délivrance ou dépôt d’une demande de réversion ;

-     Délivrance ou dépôt d’une demande d’allocation ;

-     Informations sur un droit déjà en paiement.

La prise de rendez-vous s’effectue :

   Par mail à l’adresse : interventionlittoral@carsat-nordpicardie.fr

Dans le mail, il est indispensable que nous ayons le numéro de Sécurité sociale, l’adresse et le numéro de téléphone de vos administrés afin de pouvoir planifier le RDV

Sécheresse : le Pas-de-Calais placé en état d’alerte

Mesures de restriction

 

Les déficits pluviométriques répétés depuis 2017 et la mauvaise recharge des nappes l’hiver dernier ont conduit M. Fabien SUDRY, Préfet du Pas-de-Calais à placer le département du Pas-de-Calais en vigilance sécheresse dès le 4 avril 2019.

 

Le déficit pluviométrique persistant et les perspectives défavorables pour les prochains jours laissent entrevoir une dégradation de la situation. Le niveau des nappes est bas. Des difficultés sont à craindre sur certains captages qui obligeront les exploitants à avoir recours à des solutions de secours. Les débits des cours d’eau diminuent rapidement avec des assecs précoces en tête de bassin.

 

Au vu de cette situation et après avis du comité de concertation réuni le 10 juillet 2019, M. Fabien SUDRY, Préfet du Pas-de-Calais, a déclaré le département du Pas-de-Calais en situation d’alerte sécheresse, à l’exception des bassins versants de la Canche et de l’Authie qui reste à l’état de vigilance.

 

L’arrêté préfectoral publié ce jour prévoit des mesures de restriction par famille d’usagers pour diminuer significativement la consommation d’eau afin de préserver les ressources en eau potable et les milieux naturels, qui constituent notre patrimoine commun.

 

 

 

Entre autres, certaines utilisations de l’eau sont restreintes :

 

Pour les particuliers et les collectivités, les mesures de restriction sont essentiellement des mesures de bon sens visant à économiser fortement l’eau en limitant l’arrosage des pelouses et le remplissage des étangs et en interdisant le lavage des voitures en dehors des centres spécialisés qui recyclent l’eau,

 

Pour les entreprises, l’objectif est de réduire leur consommation d’eau de l’ordre de 10 %,

 

Pour les agriculteurs, l’irrigation est interdite les samedis et dimanches entre 10h00 et 18h00 et aux mêmes heures en période de canicule pendant la semaine.

L’objectif est de parvenir à une mobilisation individuelle et collective de l’ensemble des acteurs afin d’éviter des mesures plus contraignantes.

 

Le préfet du Pas-de-Calais et les services de l’État concernés sont mobilisés pour observer l’évolution de la situation et prévenir les risques de crise.

Télécharger
ARRETE SECHERESSE_201907171440.pdf
Document Adobe Acrobat 450.3 KB


Liens WEB